A priori moins nocif pour la santé que le tabac, le «vapotage» a été évalué pour la première fois sur ses propriétés d'aide au sevrage tabagique. Et les résultats, quoique préliminaires, sont plutôt encourageants. L'équipe du

Source